Mission et historique

Mission

L'Association québécoise des infirmières et infirmiers en gérontologie (AQIIG) est un organisme à but non lucratif qui vise à promouvoir la qualité des soins et services de santé en favorisant l'amélioration des compétences professionnelles en gérontologie, en valorisant les savoirs et en partageant les nouvelles connaissances et expériences à l'ensemble de la population et aux professionnels de la santé. L’AQIIG s’adresse aux quelques 8 000 infirmiers et infirmières qui œuvrent auprès des personnes âgées au Québec, notamment en soins de courte et de longue durée ainsi qu'en milieu communautaire, en enseignement et en recherche.
 

Historique

L’AQIIG : 33 ans de passion

2015 -  Fondée en 1990, la revue La Gérontoise fête son 25e anniversaire.

2014 - 30e anniversaire de l’AQIIG. Une nouvelle image et plusieurs activités sont réalisées pour célébrer cette année charnière.

2008 - Au cours d’une soirée de reconnaissance organisée le 2 décembre 2008, en l’honneur des donateurs et des partenaires de la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal, madame Francine Girard, la doyenne, a remercié la présidente de l’AQIIG, madame Francine Lincourt Éthier, pour le soutien que l’Association apporte aux étudiants inscrits aux études supérieures en accordant une bourse doctorale de 20 000 $ pour l’année 2009.

2003 - La revue La Gérontoise est désormais publiée deux fois par année, au printemps et à l’automne.

2002 - L’AQIIG veut rejoindre ses membres aux quatre coins de la province et c’est pourquoi elle choisit de tenir des colloques et des rencontres à l’extérieur de la métropole. En 2002, le colloque ayant pour thème "De la vie dans nos milieux" s’installe à St-Hyacinthe.

1994 – Dix ans après sa fondation, l’AQIIG compte dans ses rangs 400 infirmiers et infirmières en gérontologie. L’Association présente son troisième colloque ayant pour thème Les soins gériatriques. Depuis ce temps, les colloques et soupers-causeries (aujourd’hui nommés soupers-conférences) sont réalisés chaque année, en alternance. 
 
1993 – Le deuxième colloque de l’AQIIG est organisé à l’Hôtel Bonaventure de Montréal et a pour thème L’infirmière en gérontologie confrontée à l’éthique, à la bioéthique.
 
1991 – L’AQIIG créé son premier colloque interdisciplinaire en collaboration avec le GÉSIQ (Groupement des évaluateurs de soins infirmiers du Québec). Intitulé Soigner les aînés avec qualité, l’événement attire bon nombre de membres à l’Hôtel Sheraton de Laval. Durant la même année, l’Association tient aussi un souper-causerie à Québec ayant pout thème Comment gérer l’agressivité des personnes âgées en institution. 
 
1990 – Année de fondation de la publication officielle de l’AQIIG : La Gérontoise. Le comité de la revue est composé de Lise Archambault, rédactrice en chef, et de quatre autres membres : Gisèle Gaudreault, Lauraine Lepipas, Louise Michault, Anne-Marie Dupuis. La Gérontoise est alors publiée trois fois par année, soit en février, juin et octobre. 
Au cours de cette même année, l’AQIIG franchit le cap des 300 membres. Au printemps, un souper-causerie est organisé au Château Bonne Entente de Québec avec la conférencière Paule Ladouceur, médecin et présidente de l’Association québécoise de gérontologie (AQG). En raison du succès encouru par cet événement, l’AQIIG décide de répéter l’expérience à Montréal quelques mois plus tard.

1984 – Fondation de l'Association québécoise des infirmières et infirmiers en gérontologie (AQIIG), un 25 avril, par un quatuor de visionnaires : Lorraine Beaudin, Germaine Céré, Thérèse Vir et Monique Bissonnette. « L’Association québécoise des infirmières et infirmiers en gérontologie est née des réflexions de quatre pionnières qui devaient éventuellement en devenir les administratrices-fondatrices.  Il a fallu une bonne dose de détermination, de vision et de générosité pour amener l’Association au point où elle se trouve aujourd’hui. » - Monique Bissonnette,  présidente de l’AQIIG, 1989.